Forum du hockey spinalien (Gamyo d'Epinal)
Bonjour invité(e) !
Dorénavant, quelques sujets du forum ne seront accessibles qu'une fois votre compte activé puis connecté.

En outre, il vous sera donc impossible de lire les sujets les plus important du forum si vous n'êtes pas inscrits et connectés sur ce forum !

Sujets concernés :
- news,
- les matchs,
- présentation des membres,
- pronos.

Merci de votre compréhension.

Pour toutes questions relatives à la création d'un compte, n'hésitez pas à nous contacter, nous serons ravis de vous aider !



 
AccueilPortailCalendrierFAQRechercherLiveChatboxS'enregistrerConnexion
Paulo88 et hockey88 ont décidé de mettre un terme à leurs postes d'administrateurs.

Toutes les informations en cliquant ICI.

Partagez | 
 

 DNA. Indomptables dauphins

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
PNV
GamYo d'or
GamYo d'or


Masculin
Messages : 2883
Date d'inscription : 05/08/2012

MessageSujet: DNA. Indomptables dauphins   Mer 26 Sep 2012 - 20:23

http://www.dna.fr/sport-local/2012/09/26/indomptables-dauphins

L’Étoile Noire s’est inclinée (2-4), hier soir sur sa glace contre Épinal, l’équipe en forme de ce début de saison. Un match de Coupe de la Ligue qui aura servi de bonne préparation pour la réception d’Angers, samedi en Magnus.


Avec Jesper Olsson dans les tribunes (lire ci-dessous), mais finalement Julien Correia sur la glace, l’Étoile Noire avait fort à faire hier soir face à une équipe d’Épinal invaincue en quatre matches, leader de cette poule B de Coupe de la Ligue, mais également de la Ligue Magnus après ses victoires à Rouen et contre Chamonix.

Et les Spinaliens ne vont pas tarder à se mettre en évidence. En effet, dès leur première supériorité numérique (2’53), les joueurs de Santino Pellegrino prennent les commandes de la partie sur ce shoot tout en puissance de Gervais (3’51).
Métal pour le moins sonore en tribune

Cueillis presque à froid, les Strasbourgeois butent ensuite sur Girard, qui s’interpose devant Cayer de l’épaule (4’17), avant d’être l’auteur de deux parades réflexes sur ces tentatives de Marcos (8’40, 14’35).

Mais de retour des vestiaires, après la prestation pour le moins sonore du groupe de métal strasbourgeois One Night Stand dans les gradins de l’Iceberg, les joueurs de Daniel Bourdages sont une nouvelle fois surpris trop rapidement.

Libre d’ajuster Beck, Plch ne se fait pas prier et donne deux longueurs d’avance aux Spinaliens (0-2, 21’45).

Mais les Strasbourgeois vont avoir le mérite de ne rien lâcher. Au diapason, Beck reste vigilant devant Plch (24’30) ou encore Cacciotti (28’08) et permet d’entretenir l’espoir.

Un espoir ravivé par Gersanois – appelé en renfort sur le quatrième bloc – à la réception d’un rebond relâché par Girard sur ce shoot d’Abrahamsson (1-2, 31’01).

« J’ai suivi Fredrik sur l’action et je parviens au rebond à glisser le palet entre les jambières du gardien, sourit le buteur strasbourgeois, qui a joué samedi avec la réserve en Division 2. Daniel (Bourdages) m’a demandé de venir en renfort pour pallier la blessure d’Erwan (Agostini), si je peux apporter quelque chose tant mieux. »

Le match va s’emballer en fin de deuxième période. Épinal va reprendre le large sur un nouveau power play conclu par Gervais (1-3, 39’15). Loin d’être assommés par ce but en lucarne du Franco-Canadien, les Strasbourgeois réduisent le score dans la foulée grâce à une subtile déviation de Devin sur un lancer de Marcos (2-3, 39’39).

À la limite de craquer, sous la pression d’une ligne Casavant/Petrak/Plch dangereuse dès qu’elle monte sur la glace, les joueurs de Daniel Bourdages vont tout de même rester à une longueur derrière les Spinaliens durant une grande partie du dernier tiers-temps.

Daniel Bourdages décide alors logiquement de sortir Beck du but pour tenter d’arracher la prolongation avec un joueur de champ supplémentaire. Malheureusement, ses joueurs ne vont pas parvenir à s’installer en zone offensive et sur cette relance de Suchanek directement sur Petrak, l’attaquant tchèque met un terme aux derniers espoirs des spectateurs de l’Iceberg en marquant dans la cage vide (2-4, 59’03).

Épinal reste donc invaincu cette saison et a offert aux Strasbourgeois une très bonne préparation pour le prochain match de Magnus, samedi à l’Iceberg contre Angers.


Membre de la Gamyo Pacific Army
Revenir en haut Aller en bas
 
DNA. Indomptables dauphins
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum du hockey spinalien (Gamyo d'Epinal) :: LES GAMYO D'EPINAL :: Media center-
Sauter vers: